Koh-Lanta, Les armes secrètes, un potentiel gâché...

Avant de commencer, je tiens à préciser que cette critique peut contenir des spoils, bien qu'ici l'enjeu ne soit pas de résumer tout ce qui s'est passé mais de tirer les conclusions de cette dernière saison de Koh-Lanta...

Covid oblige, l'émission se passe cette fois-ci en Polynésie, mais surtout c'est l'apparition d'un nouveau paramètre : les armes secrètes. Cet arsenal permet aux candidats de rajouter un peu de piment à leur aventure et de rebattre les cartes comme bon leur semble.

Cependant, une critique majeure émerge ici : comme on a pu le voir avec le bracelet noir, arme secrète = intervention pas très discrète dans le cours de l'aventure …

A force de vouloir trop en faire, la production a potentiellement transformé le jeu de survie en jeu de stratégie et de hasard, alors que pour ça, il y a déjà le Risk. Et surtout, si on va plus loin dans la réflexion, cela fait beaucoup de règles à gérer. Alors, par exemple, était-il cohérent de conserver les colliers d'immunité EN PLUS des armes secrètes, au risque que cela fasse doublon ?

Ensuite, cette année, la saison s'est transformée petit à petit en monde des bisounours où tout le monde il était gentil il était mignon. L'élimination de Thomas a en effet signé la fin des stratégies, donc la fin des coups bas/ tensions et autre, ce qui pour une télé-réalité n'est jamais très bon si elle veut continuer à passionner son audimat.

Ensuite, regardons le niveau des candidats : quelques machines sur certaines épreuves (Gabin sur l'épreuve où il joue le rôle de la souris à rattraper par exemple) ou bien dans la survie (Arnaud qui est responsable de l'extinction de plusieurs espèces marines) mais sinon, il ne faut pas se voiler la face... Le niveau était plutôt bas, la preuve avec Lucie « la championne de MMA » qui n'a gagné qu'une épreuve... sachant qu'elle était en binôme à ce moment-là. Et pourtant, elle finit quand même parmi les 2 finalistes. Bref qu'il est loin le temps des Grégoire, Freddy, Claude, Karima, Clémence, Teheiura et consort.

Enfin, évoquons cette nouvelle tendance de la production qui est assez énervante : la finale en 2 épisodes.

Effectivement, TF1 a encore décidé de couper en 2 la finale alors que quand on voit le contenu, ce n'est vraiment pas nécessaire : regarder pendant une demi-heure des gens debout sur un poteau ne correspond pas vraiment à la définition du fun.

Voilà pour les grands points négatifs qu'il me semblait important d'évoquer. Cependant, tout n'est pas à jeter.

En effet, les armes secrètes ont tout de même eu le mérite de pimenter ce Koh-Lanta avec leur côté imprévisible, certains candidats comme Arnaud étaient très attachants, Denis toujours aussi bon présentateur et enfin la Polynésie... Merde quoi, vive la France ! C'est bien d'aller dans des pays d'Asie comme la Thaïlande ou le Cambodge mais au final on a aussi bien en France au niveau des paysages paradisiaques et du patrimoine culturel !


Archives
Une équipe littosphérique
Articles archivés
Recherche par tags
Nos réseaux sociaux