Litto'sphère, pôle de l'association

FULL GAMES

20 boulevard  Lascrosses, 31000 Toulouse, France

littosphere@tuta.io

Tuca & Bertie

November 14, 2019

Tuca & Bertie est une série Netflix diffusée début 2019 et produite par Lisa Hanawalt, qui avait déjà apporté sa contribution à la série BoJack Horseman. Si la série n’a pas fait énormement de bruit à sa sortie, ce n’est pas faute de qualité : en effet, au-delà des graphismes colorés et ambitieux auxquels nous avait habitués BoJack Horseman, Tuca & Bertie se permet d’aborder des sujets de société actuels de manière subtile, sans basculer dans le manichéisme.

 

 

Une série à l’humour absurde, qui sort de l’ordinaire ?

 

     

    En regardant la série pour la première fois, je ne m’attendais absolument pas à ce que j’allais voir. On nous présente deux meilleures amies, dans la trentaine : Tuca, un toucan extravertie, exubérante, sans tabous, et Bertie, un moineau plus réservée, beaucoup moins sûre d’elle, mais tout aussi attachante. On apprend que les deux amies étaient colocataires, avant que Bertie n’emménage avec son fiancé, Speckles, dans l’appartement du dessous. Elles doivent alors s’habituer à ce nouveau statut de voisines, dans une ambiance déjantée et un univers qui l’est tout autant. La série apparait d’abord comme une série détente, avec un humour absurde qui colle à cette ambiance un peu folle : dans le premier épisode, on peut par exemple voir Speckles manger sa grand-mère sous forme de gâteau parce que celui-ci conservait ses cendres dans un sucrier.  Cet humour décalé, combiné au rythme plutôt soutenu des premiers épisodes, rend d’autant plus surprenant le chemin que prend la série par la suite, devenant, si ce n’est plus sombre, beaucoup plus sérieuse.

     

    Une série importante, qui pose de réelles questions

     

    La série glisse doucement vers des préoccupations plus sérieuses, de manière si subtile que je n’ai su définir, en la regardant, quand la coupure s’était réellement faite. La série détente à l’humour absurde dans laquelle je pensais m’être lancée s’est transformée jusqu’à m’interroger sur le féminisme, le harcèlement sexuel, ou encore le rapport à la mort. Le fait que les deux personnages principaux soient des femmes n’est pas anodin, et ne passe pas à la trappe. On nous propose ici deux personnages féminins forts, toutes deux très différentes, qui se retrouvent face à des préoccupations quotidiennes auxquelles sont confrontées les femmes et dont on parle soit trop peu, soit maladroitement. Le point fort de la série se situe dans les nuances : elle pose les questions sans donner de réponses dogmatiques. Les deux personnages étant très différents l’un de l’autre, bien souvent on ne s’identifie pas à toutes leurs réactions, et c’est ce que la série tend à montrer : il n’y a pas une seule et unique manière de réagir vis-à-vis d’une situation. Tuca et Bertie évoluent toutes deux avec leurs doutes, leur passé, leurs désirs et leurs peurs, elles font des erreurs et celles-ci ont des conséquences, mais elles en apprennent quelque-chose. On nous parle de pardon, du rôle de l’amitié, de sexualité, du statut de la femme, et de biens d’autres sujets. Néanmoins, pour autant qu’elle aborde des thèmes difficiles, la série ne devient jamais lourde, ni mélodramatique, et reste pour moi une série feel-good car dans cet univers un peu dingue, l’approche de ces sujets est très juste, réaliste, et cherche toujours à donner espoir.

     

     

    L’annulation de la saison 2, un frein au visionnage ?

     

    Dans le cas de nombreuses séries, l’annulation de la suite constitue une catastrophe pour les fans, qui restent sur leur faim et attendent des réponses qui ne viendront jamais. Je n’ai pas eu cette sensation avec Tuca et Bertie. Evidemment, si une saison 2 venait à être reprogrammée, je me jetterais sans doute dessus pour la finir en une nuit, mais son annulation ne constitue pas un motif suffisant pour s’empêcher de commencer la série. En effet, la fin de la saison 1 apparait comme une fin en soi et, bien qu’ouverte, elle constitue un dénouement pour les personnages. Sans trop en dire, il s’agit d’une fin satisfaisante, qui ouvre la possibilité d’une suite sans en faire une nécessité.

     

     

    Pour conclure, Tuca et Bertie représente pour moi une des meilleures séries de 2019, et est malheureusement encore bien trop méconnue. Cela sort de ce que nous avons l’habitude de voir dans le paysage des séries Netflix, cela bouscule, émeut, mais il s’agit d’une série qui fait du bien, et qui se révèle étonnement juste dans ses propos.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager sur Facebook
    Retweeter
    Please reload

    Archives
    Une équipe littosphérique
    Luc.JPG
    Baptiste.JPG
    Florian.JPG
    Aymeric.JPG
    Matthieu Litto'sphère (4).jpg
    Lou.JPG
    Maïlys.JPG
    Articles archivés
    Please reload

    Recherche par tags
    Nos réseaux sociaux