Litto'sphère, pôle de l'association

FULL GAMES

20 boulevard  Lascrosses, 31000 Toulouse, France

littosphere@tuta.io

Game of Thrones: Saison 8 Episode 5 « Dracarys »

May 15, 2019

Le dénouement de notre série préférée approche à grand pas et cet avant-dernier épisode se devait de satisfaire les fans en termes de spectacle et de décès de personnages importants. Mais, que retenir vraiment de cet épisode 5 ?

 

 

L’une des premières images que l’on retiendra est, bien sûr, la trahison de Varys qui sait alors que son heure est venue. L’atmosphère autour de son exécution est assez paradoxale mais bien réalisée : située entre le pardon et le respect de Tyrion et la colère de Daenerys ainsi que de son dernier dragon. Ce qui est dommage c’est que l’on ne saura jamais ce qu’à vu Varys dans les flammes lorsque le sorcier qui l’a émasculé y avait jeté ses parties… Ce n’est pas étonnant vu la vitesse à laquelle se passe cette saison et que beaucoup d’intrigues et de mystères ont déjà été passés sous silence. La bataille de Port-Réal peut donc débuter dans des conditions de craintes pour les proches de la reine et surtout pour Tyrion. Ce dernier va, d’ailleurs, nous offrir une scène émouvante avec son frère Jaime, alors prisonnier de la reine Targaryen, le seul qui l’ait accepté comme il est. Ce passage restera, à n’en pas douter, dans le cœur des fans. Il va même libérer son frère et jouer sa dernière carte pour sauver les innocents de la capitale de Westeros en tentant de faire sonner les cloches de la ville (signifiant sa reddition).

Le combat va d’abord être engagé par Daenerys et son dragon qui va littéralement consumer la flotte des Fer-nés et les scorpions tueurs de dragons de Cercei. Elle a eu logiquement le dessus car elle savait comment contrer ces armes anti-dragons et l’effet de surprise était passé. Elle permet ensuite au reste de son armée d’entrer dans la ville en explosant la porte d’entrée, rôtissant au passage l’inutile compagnie dorée, postée on ne sait pourquoi devant les remparts. Les Dothrakis, les immaculés et les Nordiens massacrent les soldats Lannister et enfoncent les dernières défenses de la ville. Les cloches sonnent enfin mais cela ne sera pas du fait de Jaime qui n’a pu atteindre Cercei à temps. La reddition de la ville est alors déclarée et le massacre semble avoir été évité. Et là, c’est le drame. Daenerys, toujours ivre de vengeance contre Cercei, ordonne à son dragon de brûler tous les habitants : innocents, femmes, enfants et soldats ainsi que de détruire le Donjon Rouge. Tout Port-Réal fini en cendres. Pourquoi avoir fait de Daenerys la juste, la protectrice des opprimés, des pauvres et des esclaves, une « Mad Queen » ? Ce revirement scénaristique dans l’écriture du personnage est plus que douteux et bancal. Politiquement et humainement, elle n’avait aucun intérêt à faire cela et c’était digne du comportement d’un psychopathe, ce que n’était pas Daenerys tout au long de la série… La seule chose de positive que l’on retiendra de cette attaque est la mort, enfin, de Cercei, qui, au moins pour elle, pourra mourir avec l’homme qu’elle aime : Jaime.

 

Cette bataille nous a également offert le Cléganebowl que l’on attendait tous et qui ne nous a pas déçu. En effet, la confrontation des deux frères ennemis Sandor et Grégor Clégane fut épique. La Montagne, plus proche du zombie que de l’être humain, semblait increvable face à un Limier qui ne retenait pas ses coups. Cependant, la fin fut tragique pour les deux combattants qui périrent tous les deux dans les flammes après nous avoir livré un solide combat. Le reste de l’épisode sert surtout à souligner les horreurs de la guerre et de ce véritable enfer sur Terre. On y voit Jon tenter, tant bien que mal, de retenir ses hommes de continuer le combat et une Arya voulant s’échapper de cette Apocalypse draconienne non sans mal.

 

Cet épisode nous aura donné beaucoup de spectacle : des effets spéciaux grandioses, du sang, des combats, de la destruction, un Cléganebowl au sommet... Mais, il ne faut pas oublier toute l’horreur dont a été capable Daenerys, devenue une Mad Queen accomplie, ainsi que de ceux qui la suivent aveuglément, perdant par là toute humanité. C’est un choix des scénaristes que l’on peut regretter dans l’évolution du personnage. La fin de la saison est pour bientôt, même si elle apparaît de plus en plus comme bâclée, et le dénouement approche : Qui de Tyrion, d’Arya ou de Jon arrêtera la nouvelle et implacable reine des 7 royaumes de gré ou de force ?

Partager sur Facebook
Retweeter
Please reload

Archives
Une équipe littosphérique
Luc.JPG
Baptiste.JPG
Florian.JPG
Aymeric.JPG
Matthieu Litto'sphère (4).jpg
Lou.JPG
Maïlys.JPG
Articles archivés
Please reload

Recherche par tags
Nos réseaux sociaux